Retrouvez-nous sur :

Stéphane MORELLI Président de la Fédération Professionnelle du Drone Civil de janvier 2015 à janvier 2018

Les drones apportent aux acteurs de la sécurité publique et privée des moyens particulièrement performants.

Stéphane MorelliPouvez-vous nous présenter la Fédération Professionnelle du Drone Civil (FPDC) et ses missions ?

La FPDC est une association qui a été créée en 2013 pour représenter les professionnels du drone civil grâce à une participation très active à tous les travaux règlementaires, sociaux, sociétaux qui encadrent cette jeune filière, et un rôle d’interlocuteur de référence pour les tiers (autorités françaises et étrangères, médias, donneurs d’ordres…).

La FPDC a également pour mission d’aider ses quelque 250 adhérents à mieux pratiquer leurs activités dans un cadre de grande évolutivité technologique et règlementaire.
Stéphane Morelli

Quels sont les grands types d’usages des drones appliqués à la sécurité d’une collectivité ? Pouvez-vous illustrer par quelques exemples ?

L’utilisation d’un drone à des fins de captation d’images successives permet de réaliser des cartographies de zones allant de quelques hectares à plusieurs centaines d’hectares. Cet usage est en passe d’être systématisé dans les relevés topographiques, car il apporte à la fois de la précision, une capacité de scanner le terrain en 3 dimensions, et une grande productivité (plusieurs ha photographiés en une minute) par rapport aux méthodes traditionnelles.

En intégrant des capteurs spécifiques, et en variant les méthodes d’acquisition et de traitement, les drones sont désormais utilisés pour cartographier l’état de zones à risques (falaises, éboulement, émanation anormale de chaleur ou de gaz, ouvrages d’art…) qui permet aux collectivités d’anticiper les risques avec un outil relativement bon marché.

Capture d’écran 2018-01-04 à 12.10.06

Dans ce domaine, et comme vous pouvez le constater, l’imagination est au pouvoir !

Enfin, plusieurs projets d’utilisation du drone pour des applications de sûreté sont en cours. Le drone est ici équipé de moyens de surveillance (jour et nuit), qu’il optimise grâce à sa grande mobilité, ainsi que ses capacités à déporter les images à distance, et qui lui permettent d’apporter aux acteurs de la sécurité publique et privée des moyens particulièrement performants pour contrer les nouvelles menaces tout en évitant d’engager de gros effectifs d’agents sur le terrain.

Les aspects règlementaires s’inscrivent-ils dans cette démarche ?

En France, la règlementation a créé le marché en 2012. De manière très agile, et concertée avec les professionnels, la DGAC poursuit ses travaux d’évolution de la règlementation pour mieux coller aux nécessités du marché. Reste à espérer que la future règlementation européenne (2021) sera dans ce même esprit.

Comment envisagez-vous le rôle de la Fédération Professionnelle du Drone Civil auprès de collectivités pour les années à venir ? Quelles sont les perspectives de développement de la filière appliquées à la sécurité globale des territoires ?

Les territoires sont d’importants consommateurs d’usages de drones, voire de drones eux-mêmes. La FPDC est au cœur de ces problématiques avec les autorités nationales (ministères) et locales (préfectures). Elle peut jouer le rôle d’un premier niveau de conseil pour les collectivités qui souhaitent innover dans leur sécurité grâce à des solutions de drones.

Logo-RVB-2480x980-1024x404

 Federation-drone.org