Retrouvez-nous sur :

Plan France Très Haut Débit 242 M€ pour accélérer les projets dans 10 départements

Le Premier ministre, Édouard Philippe, a signé ce mercredi 23 octobre 2019 un ensemble de 10 décisions de financement de l’État en faveur de réseaux d’initiative publique portés par des collectivités, pour un montant global de 242 millions d’euros.

Ces engagements visent à accélérer massivement le déploiement du très haut débit dans ces 10 départements qui représentent au total 4,7 millions de Français.

 

QU’EST-CE QUE LE TRÈS HAUT DÉBIT ?

Le très haut débit est un accès à un internet performant, qui permet d’envoyer et de recevoir un grand nombre de données (documents, photos, vidéos, etc.) en peu de temps. On parle de « très haut débit » dès que le débit (la quantité d’informations qu’on peut transférer) est supérieur à 30 Mégabits par seconde. Plus le débit est élevé, plus la vitesse de transmission et de réception des données est rapide.

 

ACCÉLÉRER LE DÉPLOIEMENT DE LA COUVERTURE NUMÉRIQUE EN FRANCE

Grâce aux actions mises en œuvre par le Gouvernement, plus de 4 millions de locaux ont été rendus raccordables à la fibre optique durant ces 12 derniers mois, portant ainsi à 21,6 millions le nombre total de foyers éligibles à une offre très haut débit. Le Premier ministre confirme que les objectifs fixés en matière de couverture numérique fixe, à savoir la généralisation du haut débit partout en France en 2020 et du très haut débit en 2022, seront atteints.

140 millions d’euros seront dédiés dès 2020 à l’accompagnement de nouveaux projets de réseaux d’initiative publique.

 

QUELS TERRITOIRES BÉNÉFICIAIRES DE CES FINANCEMENTS ?

  • La Somme (36,18 M€ pour un soutien cumulé au projet de 56,43 M€) ;
  • la Côte d’Or (36,24 M€ pour un soutien cumulé au projet de 47,09 M€) ;
  • l’Orne (30 M€) ;
  • la Dordogne (44,97 M€ pour un soutien cumulé au projet de 60,07 M€) ;
  • l’Yonne (14,25 M€ pour un soutien cumulé au projet de 22,13 M€) ;
  • la Nièvre (23,43 M€) ;
  • l’Hérault (17,01 M€) ;
  • la Mayenne (17,34 M€ pour un soutien cumulé au projet de 19,33 M€) ;
  • le Tarn-et-Garonne (19,13 M€) ;
  • le Gard (3,08 M€) ;