Retrouvez-nous sur :

SÉCURITÉ

Mise en place de la « brigade numérique » de la gendarmerie nationale

Mardi 27 février dernier, le ministre de l’Intérieur a officiellement lancée, la mise en place de la nouvelle « brigade numérique » dite « BNum », créée au sein de la gendarmerie nationale. Cette nouvelle mission entre pleinement dans le cadre de la nouvelle police de sécurité du quotidien pour rapprocher les forces de sécurité de la population. La « brigade » est composée d’une unité d’une vingtaine de gendarmes basée à Rennes. Elle a pour mission et doit « s’engager à répondre dans un délai de 24 heures aux questions des citoyens via les réseaux sociaux (via notamment Facebook, Twitter) ou par l’intermédiaire de tchat sur le site internet de la gendarmerie. » La plateforme « BNum » est ouverte 7j/7 et 24h/24 et devrait offrir des services similaires à ceux d’une brigade territoriale (accueil, orientation vers les bons services), a précisé le ministère de l’Intérieur. Trois missions lui sont assignées : renseigner, prévenir et orienter les citoyens sur des sujets tels que le code de la route, les procurations, le harcèlement, la radicalisation, les cambriolages. La brigade n’a toutefois pas vocation à enregistrer les plaintes ou à traiter les urgences. Ainsi, avec cette opération, Gérard Collomb entend mettre en oeuvre « l’objectif de « rendre les forces de sécurité « plus connectées ». », ce qui comprend également le développement de la vidéo protection et les outils numériques nécessaires.

Pour en savoir plus : le site de la gendarmerie nationale