Retrouvez-nous sur :

SUR&TIS Régions La prévention situationnelle, un véritable enjeu pour nos villes

Définition

La prévention situationnelle est une méthode visant en la prise en compte de la sécurité dans les aménagements des espaces publics ou privés. Elle a pour objectif principal, outre la réduction du sentiment d’insécurité, l’amélioration des conditions d’usage et de fonctionnement d’un espace. Elle peut se définir comme « l’ensemble des mesures visant à empêcher le passage à l’acte délinquant en modifiant les circonstances dans lesquelles les délits pourraient être commis dans le durcissement des cibles ».

La prévention situationnelle peut être un atout majeur pour une bonne cohésion urbaine et permet de garantir la fréquentation des espaces dans un sentiment de sécurité. Ainsi, l’intérêt d’une démarche de prévention situationnelle, permet l’analyse et l’anticipation des risques environnant un projet urbain.
Cependant, la prévention situationnelle ne remplace pas pour autant la prévention sociale qui reste nécessaire.

 

Genèse

La prévention situationnelle a d’abord été théorisée par l’école de Chicago. L’idée est apparue que, pour qu’un délit ait lieu, il faut d’abord un contexte pouvant s’expliquer par plusieurs facteurs. La théorie la plus célèbre est celle de la vitre brisée (broken windows) développée en 1982 par James Wilson et Georges Kelling. L’insécurité serait liée à la qualité de conception et d’entretien de l’espace en poursuivant une spirale négative : une vitre brisée donne l’impression que le lieu n’est pas entretenu et que des actes incivils peuvent s’y dérouler. Cela développe un repli des usagers dans l’espace, un fort sentiment d’insécurité et une dégradation des environnements communs. Le délinquant passe alors plus facilement à l’acte en fonction de l’environnement qui l’entoure. Ainsi le concept de prévention situationnelle consiste à rendre l’espace public moins « criminogène ».

 

Règlementation

La prévention de la délinquance est intégrée dans le code de l’urbanisme à l’article L.114-1. Les projets d’aménagement, la réalisation des équipements collectifs ou de programmes de construction peuvent avoir des incidences sur la protection des personnes et des biens. En raison de leur importance, ces projets doivent faire l’objet d’une étude de sûreté et de sécurité publique. Ces études s’inscrivent dans une démarche de prévention situationnelle car elles visent à assurer les conditions de sécurité d’un site en fonction de son environnement et de son aménagement.

La prévention par l’aménagement urbain, dite « prévention situationnelle » ne doit pas être considérée comme une démarche corrective, mais comme un autre regard posé sur le projet urbain, permettant d’anticiper des risques.

 

Les compétences de Sur&tis Régions

Sur&tis Régions a toujours considéré, dans les missions menées auprès des aménageurs et des communes que l’expert sûreté, même s’il doit poser un autre regard « orienté risques » sur le projet, doit également comprendre et faire siennes les valeurs qui portent le projet.

Si les études et recherches criminologiques montrent qu’il n’y a pas « d’architecture criminogène » ni d’« urbanisme sécuritaire », nous pensons qu’il existe un certain nombre de principes dans le champ de la prévention et de la sécurité à décliner :

  • L’accessibilité et le choix des itinéraires
  • La lisibilité des espaces et le marquage des limites
  • La visibilité : voir et être vu
  • Le contrôle formel ou informel des accès
  • La surveillance naturelle
  • L’ambiance
  • L’affirmation d’un garant des lieux
  • L’appropriation positive des lieux

 

L’adaptation opérationnelle de ces principes doit permettre de dissuader, empêcher, limiter, détecter, retarder et intervenir.

Par cette démarche, Sur&tis Régions cherche à identifier les dispositions favorables ou défavorables du sujet en matière de sûreté dans l’optique de formuler des recommandations en matière d’aménagement, de protection technique, d’organisation ou de fonctionnement.

 

Sur&tis-Régions
20, rue de la Villette 69003 Lyon
www.suretis-regions.fr
contact@suretis-regions.fr
+33 6 85 05 52 99